Temps de Choisir

Temps de Choisir

 

Tom Coelho*

 

 

"Un homme n'est pas grand parce qu'il fait, mais par ce qu'il renonce."

(Albert Schweitzer)

 

Plusieurs amis lecteurs ont sollicité mon opinion autour de quel voie donner à leurs carrières.

 

Certains apprécient leur travail, mais par l'entreprise où ils se trouvent. D'autres admirent la stabilité conquise, mais n'ont pas du plaisir dans l'exercice de leurs fonctions. Certains reçoivent des propositions pour changer d'emploi, financièrement défavorables, pourtant éffilées. D'autres devant eux un bon nombre d'options, plusieurs choses à faire, mais n'arrivent pas à conquérir tout.

 

Toutes ces personnes ont quelque chose en commun: la nécessité pressante des choix. Je me rappelle de Clarice Lispector: "Entre le oui et le non, il existe seulement à choisir".

 

Je crois que presque toutes les personnes passent o long de leur trajectoire par le "dilemme de tournée". Un moment spéciale dans lequel une décision spécifique et irrévogable doît être prise simplement parce que la vie ne peut pas continuer ainsi. Certaines personnes passent par cela lors de leurs quinze ans, d'autres, dans les cinquante ans. Certaines peut-être ne prennent jamais cette décision et d'autres le font plusieurs fois dans leur existence.

 

Faire des choix, implique renoncer à certains désirs afin de viabiliser d'autres. Vous échangez la sécurité par le défi, argent par la satisfaction, le peu certain au moin douteux. Ainsi, une compagnie qui vous offre de la stabilité avec apathie peut donner lieu à une dôtée de stabilité com audace. Analogiquement, l'aventure d'une vie de célibataire peut ceder l'espace au confort d'un mariage.

 

Plaisir et Vocation

 

Les années m'ont appris quelques leçons. La première vient de Leonardo da Vinci qui disait: "Le savoir de la vie n'est pas de faire ce qu'on aime, mais en aimant ce que l'on fait". J'imaginais toujours le contraire. Pourtant, en réfléchissant, j'ai compris que lorsque nous estimons ce que nous faisons, nous pouvons nous sentir complets, satisfaits et pleins, au pas que si nous cherchons seulement à faire ce que nous aimons, nous serons toujours dans une recherche insatiable, parce que ce que nous aimons aujourd'hui ne sera pas le même de ce que nous priserons demain.

 

Cependant, c'est une importance indiscutable d'aligner le plaisir à nos aptitudes. Retrouver le talent qui réside dans chacun de nous à ce que nous appelons vocation. Venant du latin vocatione, et traduit litteralement par "nommé", symbolise une espèce de predestination à chaque personne, chose revestie d'une certaine magie et divinité. Une voix imaginaire qui sonne latente, capable de faire les avocats devenirent des musiciens, des ingénieurs devenirent des jus. C'est l'endroit dans le temps et dans l'espace où le bonheur a son habitation.

 

Des choix sont faites avec base de nos préférences. Et autour de recourir à l'étimologie des mots pour découvrir que le verbe "préférer" vient du latin praeferere et signifie "aller de l'avant". Cela me paraît une indication claire que nos choix doivent être faites avec les yeux dans le futur, à l'usage de notre libre-arbitre.

 

Le monde corporatif nous réserve plusieurs pièges. Échanger d'entreprise où changer d'attribution, par exemple, sont des invités permanentes. Le problème de les refuser est de passer le restant de la vie en se questionnant: "Qu'est-ce cela serait arrivé si j'avais accepté?. Je préfère ne pas emporter avec moi le bénéfice de ce doute. C'est pour cela, que j'opte pour assumer des risques, évidemment calculés et suivre en avant. On dit qu'on est libre de choisir, pourtant prisoniers des conséquences.

 

Pour ceux insatisfaits avec leur ambiance de travail, une alternative est le changement de l'entreprise est postulé à l'amélioration de l'ambiance interne actuelle. Dialoguer et présenter les propositions est un bon chemin. De rien, il est utile d'assumer un comportement défensive et critique. Rappellez-vous que les personnes ne sont pas contre vous, mais en votre faveur.

 

Pour clôre, combatté la médiocrité dans toutes ces domaines. La médiocrité des travaux déconnectés avec sa vocation, de l'entreprise qui ne les valorise pas, des relations passées. Sous cet aspect, comme Tolstoi dirait: "On ne peut pas être bon à moitié". Demi-mots, Demi-vérités, des mensonges entières, demi-chemin par la fin.

 

Les grecques n'écrivaient pas des obituaires. Quand un homme mourrait, on demandait une question: "Il a véçu avec passion?".

 

Quelle serait la réponse pour vous?

 

05/12/2003

 

* Tom Coelho!, avec formation en Économie par la FEA/USP, Publicité par la ESPM/SP, spécialisation en Marketing par la Madia Marketing School et la Qualité de Vie dans le Travail par la USP, est consultant, professeur universitaire, écrivain et conférencier. Directeur de l’Infinity Consulting et Directeur de l’État de NJE/Ciesp. Contacts par courriel: Este endereço de e-mail está protegido contra spambots. Você deve habilitar o JavaScript para visualizá-lo. .

 

Compare preços de Dicionários Jurídicos, Manuais de Direito e Livros de Direito.


 

Como referenciar este conteúdo

COELHO, Tom. Temps de Choisir. Portal Jurídico Investidura, Florianópolis/SC, 02 Out. 2008. Disponível em: investidura.com.br/biblioteca-juridica/internacionalinternational/francesfrancais/1097-temps-de-choisir. Acesso em: 19 Set. 2018

 

ENVIE SEU ARTIGO